Back to top
Mésange charbonnière © Michel Sitterlin -MNHN

SHOC : Ornithologues, à vos jumelles !

Saison
Until mardi 1 janvier 2019

 

Ornithologues, à vos jumelles ! Le Suivi Hivernal des Oiseaux Communs depuis reprend dans quelques semaines. Entre 2014, le début du programme, et 2007, près de 300 observateurs ont bravé le froid pour collecter des données sur les communautés d’oiseaux hivernants.

  • Qui est concerné ?

Il est réalisable par un grand nombre d’ornithologues capables d’identifier les oiseaux à la vue.

  • Quand peut-on participer ?

Deux comptages sont effectués en décembre et janvier de chaque hiver. 1er passage : 1er décembre - 31 décembre - 2nd passage : 1er janvier - 31 janvier

  • Comment ?

Le programme SHOC se veut simple et peu chronophage. Le suivi vous demandera deux matinées par hiver, lors desquelles vous parcourrez environ 3 km en notant tous les oiseaux vus et entendus dans un carré de 2x2km tiré au sort.

La liste des oiseaux en France s’élève à 566 espèces selon la Commission de l’Avifaune de France (CAF).  Parmi celles-ci, 246 sont des espèces hivernant régulièrement en France et 162 d’entre elles ont des effectifs relativement abondants.

  • Pourquoi ?

Cousin du STOC, qui vise à mesurer l’état de santé des communautés d’oiseaux communs nicheurs, le SHOC s’intéresse aux espèces hivernant sur le territoire.

Qu’il s’agisse d’espèces présentes en France uniquement en hiver, comme le Pinson du Nord ou le Pluvier doré, ou d’autres pour lesquelles des populations venues du nord ou de l’est viennent s’ajouter aux populations nicheuses locales pendant la mauvaise saison, comme la Mésange bleue, le Rougegorge ou le Corbeau freux, on connait mal les statuts de ces populations, qui dépendent de ressources différentes de celles mobilisées au printemps.

L’objectif du SHOC est donc de mesurer l’état de santé de l’avifaune commune en hiver, et de mettre en relation les tendances observées avec des facteurs tels que l’intensité de l’agriculture, la météo hivernale ou le réchauffement climatique.

  • Résultats ?

Avec trois années de suivi, il est encore trop tôt pour proposer des calculs de tendances utiles, mais comme tous les suivis de biodiversité, le SHOC tire son intérêt de la répétition, année après année, de comptages effectués selon la même méthodologie : les relevés doivent être poursuivis cet hiver, et l’absence de tendances publiées ne doit pas laisser penser que rien ne sera fait des données.

Comme tous les programmes de suivi à grande échelle, les résultats seront d’autant plus fiables que le nombre de participants est important et que les observations sont répétées un grand nombre d’années.

Le SHOC permettra d’observer des tendances des populations d’oiseaux en hiver et de proposer des indicateurs comme c’est le cas pour les oiseaux nicheurs, de confirmer des tendances observées et d’appuyer les travaux surl’impact des changements globaux sur les oiseaux.

 

A vos bottes et vos jumelles !

 

Pour contribuer au SHOC, il suffit de vous rapprocher du coordinateur de votre région (Voir page du programme) et de lui demander de vous attribuer un carré tiré au sort autour du lieu que vous lui indiquerez.

 

 

Pinson du Nord © jean raphael guillaumin -MNHN

Informations pratiques

Autour de cet événement

Evénement
birdlab-accueil.png
17 Novembre 2018 - 31 Mars 2019

Vous aimerez aussi

Evénement
birdlab-accueil.png
17 Novembre 2018 - 31 Mars 2019